top of page
  • Photo du rédacteurCharlotte Sancho

Comment les schémas cognitifs affectent notre bien-être

Le modèle des schémas cognitifs de Young


Le modèle des schémas cognitifs de Young est une approche théorique développée par Jeffrey Young pour comprendre les schémas de pensée négatifs qui peuvent influencer notre bien-être émotionnel. Ces schémas sont des croyances profondes et durables sur nous-mêmes et sur le monde qui peuvent être formés dès l'enfance. Ils peuvent affecter notre façon de penser, de ressentir et de nous comporter. Le modèle de Young identifie 18 schémas cognitifs différents. Ces schémas peuvent contribuer à des difficultés émotionnelles, relationnelles et comportementales. Il existe différentes approches thérapeutiques, comme la thérapie des schémas, qui visent à identifier et à modifier ces schémas pour améliorer notre bien-être.


Young propose cette conception de la personnalité dans la perspective d'une approche dimensionnelle.


L'approche dimensionnelle de la personnalité et le modèle des schémas cognitifs de Young peuvent être liés dans le sens où ils cherchent tous les deux à comprendre et à expliquer les aspects de notre personnalité et de notre fonctionnement psychologique. L'approche dimensionnelle de la personnalité se concentre sur l'évaluation et la description des traits de personnalité, tandis que le modèle des schémas cognitifs de Young se concentre sur les schémas de pensée négatifs et les croyances profondes qui influencent notre bien-être émotionnel. Ces deux approches peuvent être utilisées ensemble pour obtenir une compréhension plus complète de la personnalité et des schémas de pensée. C'est intéressant de voir comment différentes approches peuvent se compléter et nous aider à mieux nous connaître.



Des schémas dysfonctionnels précoces se mettent en place durant l'enfance, guide la structuration de la personne et s'étendent toute sa vie.


Les schémas cognitifs se mettent en place durant l'enfance à travers nos expériences et nos interactions avec notre environnement, notamment nos parents et nos figures d'attachement. Ces schémas sont formés par nos perceptions et nos interprétations des événements et des relations. Par exemple, si un enfant grandit dans un environnement où il se sent négligé ou rejeté, cela peut contribuer au développement d'un schéma de pensée d'abandon. De même, des expériences de trahison ou de perte peuvent influencer la formation de schémas de méfiance ou de perte. Les schémas cognitifs se renforcent au fil du temps et peuvent continuer à influencer notre façon de penser, de ressentir et de nous comporter à l'âge adulte. Il est important de comprendre ces schémas pour pouvoir les remettre en question et les modifier si nécessaire.



Aimes cet article s'il t'a aidé 🧘‍♀️


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page